2 – Rias Altas, Rias Bajas, Canas et Chipirones sous le soleil de Galice

Quel plaisir de naviguer enfin avec son propre bateau ! Yann ne nous a pas encore rejoints, mais je crois qu’il appréciera aussi de ne plus être sur le bateau d’un autre. Bien sûr il y a encore et toujours la météo et le temps qui contraignent ou encouragent nos déplacements, mais les choix finaux nous reviennent, et c’est drôlement plaisant après avoir navigué souvent sur les bateaux d’illustres inconnus. Expériences formatrices certes mais parfois un peu frustrantes quand cela dure !

Depuis notre arrivée à Ribadéo, les choix étaient ceci dit relativement simples, gagner dans l’ouest, puis vers le sud et en direction du Portugal une fois longée la Costa de la Muerte. Si la toponymie était peu engageante, la météo l’était davantage. N’ayant pas encore acquis le statut de vieux loup de mer, nous ne rêvions pas déjà à une belle fin salée dans les parages! Nous avons rejoint La Corogne en quelques sauts de puces dans les Rias Altas, Viveiro d’abord, sans grand charme, puis Puerto Carino, charmant petit village de pêcheurs juste à l’abri du Cap Ortegal. L’équivalent d’Audierne et de la Pointe du Raz et sa Baie des Trépassés, pour ceux qui connaissent la pointe Finistère! Belle houle le long de hautes falaises, de la brume pour le côté mystique… de superbes paysages couronnés par le seul et unique poisson de l’escale ibérique, un maquereau espagnol !

Nous voilà presque en vue du Cap Finisterre… pointe du Raz bis dans les parages. Et juste derrière, commencent les Rias bajas, que le guide nautique aborde en disant qu’on change d’univers, qu’on s’y sent protégés, abrités, qu’on y trouve des ports partout et qu’on y navigue davantage! Pour la dernière mention, on repassera peut-être en été, les marinas sont toujours aussi vides et on ne peut pas dire qu’il nous faille souvent changer de cap pour éviter un autre bateau. En revanche, on a gagné quelques degrés, et le vent est de nouveau aux abonnés absents… le moteur reprend du service! L’accueil dans les ports est vraiment sympathique par ici, et certains villages comme le petit port de Muros ou celui de Finisterre où nous sommes pratiquement le seul voilier au milieu des bateaux de pêche, sont vraiment charmants. Plus loin, nous avons trouvé des villages moins charmants, plutôt du genre stations balnéaires, mais avec des sentiers côtiers super bien aménagés le long de plages magnifiques,  que séparaient de gros blocs granitiques tout arrondis, un peu à l’image de Perros-Guirec, pour ceux à qui cela parle. Lolo en a même profité pour refaire le sentier côtier en courant parfois le lendemain matin!

Sur notre route un petit peu plus au sud, il y avait les îles Ons et Cies. Malheureusement, nous n’avions pas assez anticipé pour obtenir un permis (elles font partie d’un parc national) afin d’y mouiller ou d’y débarquer, et nous n’avons pu que les longer… Nous avons appris plus tard, arrivés à Porto, que d’autres français s’y étaient arrêter sans permis et avaient négocier sur place avec le garde le droit d’y passer la nuit et même d’y plonger. Nous avons filer sur Baiona, dernier port de Galice avant le Portugal. Les restes du cyclone Ophelia, qui a touché sérieusement l’archipel des Açores, au large du Portugal, arrivait sur la Galice les jours suivants, et nous avons préféré filer vers le sud tant que la météo était bonne, ou plutôt clémente… et oui, nous étions encore empétolés, comme disent les vieux briz’ (alias les vieux loups de mer). Nous avons rejoint Porto au moteur… triste réalité que celle d’un bateau à voiles qui doit marcher au moteur si souvent faute de vent, afin de récupérer le reste de son équipage à Porto puis à Lisbonne! Les régatiers disent aussi que c’est dans le petit temps qu’on reconnaît les grands marins ! Il faut bien reconnaître que le pilote automatique a super bien barré, tout droit jusqu’à Viana do Castelo puis jusqu’à Porto ! Premiers contacts avec le Portugal vraiment chouettes. Les rues pavées de noir et blanc et les petites boutiques pleines de charmes, les façades carrelées d’azulejos, ces carreaux de faïence colorés qui donnent du charme et une certaine harmonie aux maisons par ici!

Côté mer et bateau, la côte portugaise ne présente pas énormément d’intérêt, elle est plutôt rectiligne et sans grand intérêt. Mais à terre, on aie beaucoup. On tâchera de vous parler un peu de Porto et Lisbonne un peu plus tard, pour l’heure, nous sommes dans les derniers préparatifs avant le départ pour les Canaries, demain matin depuis Cascais, à l’ouest de Lisbonne. L’équipage est maintenant au complet, Yann ayant embarqué à Porto, puis Hélène à Lisbonne.

6 à 7 jours de navigation nous attendent pour rejoindre l’île de Lanzarote, au nord des Canaries. Nous devrions donc y être en milieu de semaine prochaine, tout début Novembre si tout va bien.

Suivez-nous avec la balise Spot, on espère qu’elle va fonctionner correctement et que vous n’angoisserez pas trop si on ne transmet pas de position toutes les 10 minutes!

L’équipage de Nijerez (s’excusant de ne pas donner de nouvelles plus fréquemment!)

PS: Quelques photos dans l’article, mais on essaiera de vous mettre des légendes sur tout ça et des photos en plus une fois aux Canaries !

Publicités

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marie dit :

    Très jolies photos !! Alex commence à prendre les couleurs du marin qui est resté trop le nez sous la voile !
    Bonne route vers les Canaries

    Aimé par 1 personne

  2. dbloblo dit :

    Mais pourquoi aller plus loin, les paysages sont déjà magnifiques et ressemblent parfois à la Bretagne ? Fallait rester à Brest !!!

    Aimé par 1 personne

  3. J’y et dom Moreau dit :

    Salut l‘équipage,
    Ravis d’avoir de vos nouvelles. Les photos qui illustrent les commentaires sont superbes.
    Bon vent et bonne route.
    Jean-Yves et Dominique

    J'aime

  4. Martin et Gwen dit :

    Merci de nous faire partager l’aventure avec une si belle plume et de chouettes photos. Bon vent à Nijerez et son équipage vers les Canaries !

    J'aime

  5. merci pour ces news et bon ventssss !

    J'aime

  6. Sylvain dit :

    Superbe ballade que vous nous faîtes…… La SRT vous suit régulièrement et j’en connait même qui vous envient ! ! ! A bientôt pour de nouvelles aventures !

    J'aime

  7. Max le pas tendre dit :

    Merci pour ces nouvelles de votre périple ! La bise à tout l’équipage maintenant au complet !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s